Jean DIVASSA NYAMA est né le 1er juin 1962 à  Souangui  un petit village aux environs de Moabi (sud Gabon). Il fréquente l’école primaire  catholique  Saint Kisito de  Moabi, où est née sa vocation d’écrivain avec le poème le ‘’colibri’’ écrit en 1971 en classe de CM1.


En 1976, il fait partie de la troupe Duera comme comédien et il participe à plusieurs ateliers de création théâtrale. En 1977, il devient collaborateur du quotidien National l’Union.  N’ayant plus de soutien pour  financer ses études, il va passer une année  sabbatique, avant de poursuivre ses études au CEET (Centre d’éducation et d’enseignement technique) de Libreville  en 1984, pour préparer  un diplôme de Marketing. Après un stage à la Société d’Eau et d’Electricité au Département Promotion de Vente, il écrit son premier roman  ‘’Oncle Mâ’’  publié en 1991.

En 1996, Il participe au premier séminaire sur la littérature pour enfant organisé par le Brac (Bureau régional d’Afrique Central et l’Océan Indien/OIF) où il fait la connaissance de Michel Cadence. Cette année- là, les portes de l’édition vont réellement s’ouvrir pour lui. Car c’est cet éditeur qui va le sortir de l’anonymat avec ‘’La Vocation de Dignité’’ édition Ndzé, Libreville 1997. Son troisième roman voit le jour en 2002, c’est «Le bruit de l’héritage » (Editions Ndzé, Libreville.  Vice-président de l’Union des Ecrivains du Gabon, il est lauréat en 2008 du 48ème Grand prix littéraire de l’Afrique Noire. Son dernier roman, Le roi de Libreville, est paru en 2011 aux éditions Ndzé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

À propos de filfrancophones

Festival International de Littératures Francophones

CATÉGORIE

Uncategorized