Diplômé de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (France), Nocky Djedanoum est de nationalité tchadienne. Il réside en France depuis 1986. Il est surtout connu comme le fondateur de Fest’Africa, festival de littérature et des arts africains qui s’est déroulé à Lille de 1993 à 2007. En 1998, il a initié le projet : « Rwanda :écrire par devoir de mémoire qui a mobilisé de nombreux écrivains et artistes et intellectuels sur la question du génocide des Tutsis et Hutus modérés dont le bilan s’est soldé par 800 000 morts selon l’ONU. 


En 2003, il a organisé au Tchad, son pays d’origine, le « Nouveau congrès des écrivains d’Afrique et de ses diasporas », le premier du genre après les deux premiers congrès de la négritude qui ont eu lieu à la Sorbonne à Paris en 1956 et à Rome en 1959. A cette occasion, Kangni Alem a mis en scène sa pièce de théâtre Le Sextirpateur qui évoque les ravages du sida en Afrique et dans le monde. Auteur de deux autres pièces de théâtre, Illusions et l’Aubade des coqs, Nocky Djedanoum est aussi auteur de Nyamirambo, un recueil de poésie publié après son retour du Rwanda. Aujourd’hui, il travaille sur un nouveau projet de festival encore plus ambitieux qu’il présente dans un livre à paraître.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

À propos de filfrancophones

Festival International de Littératures Francophones

CATÉGORIE

Uncategorized