Le public de la salle de projection de l’institut français du Togo s’est délecté ce 21 mars de Leena, l’opéra wolof de l’écrivain dramaturge sénégalais Boubacar Boris DIOP. Ce dernier, malheureusement, n’a pas pu être présent pour cette 2e édition du festival plumes francophones. Son metteur en scène, Guy Lenoir, avec a ses cotés Kangni Alem écrivain et dramaturge togolais, professeur à l’Université de Lomé, a présenté Leena dans la première partie de la soirée, puis Guy Lenoir s’est joint a la 2eme équipe, sous la modération du professeur Anatole Molley, chef du département de Lettres Modernes de l’université de Lomé, pour discuter de l’importance du metteur en scène dans le théâtre.
Guy Lenoir le metteur en scène de Leena a d’abord rendu hommage à la jeune génération d’artistes togolais puis a enchainé avec une interview donnée par l’auteur de Leena suivie de la projection de l’opéra et de la traduction des paroles qui étaient bien sûr en wolof. Dans Leena l’action se déroule dans une banlieue de Dakar ou une jeune fille est en quête de son identité. Pour Boris Diop à l’origine du projet, il s’agissait d’enseigner la langue wolof à des jeunes français d’origine sénégalaise, cette langue qui selon lui constitue une passerelle entre les vieux et les jeunes.
Le théâtre est un espace de conflit perpétuel a dit le professeur Molley pour ouvrir le débat sur l’importance du metteur en scène dans le théâtre ,un sujet qui a soulevé une polémique parmi les metteurs en scène présents .Pour le dramaturge et metteur en scène indien K.Madavane le metteur en scène est un mal nécessaire car même s’il est dangereux dans sa manière de manipuler et les acteurs et l’audience il reste un élément important dans la représentation théâtrale. Pour Basile Yawanké metteur en scène togolais le metteur en scène est celui qui donne des outils aux comédiens. Marc Agbedjidji metteur en scène togolais aussi affirmera que rendre la mise en scène moins importante reviendrait à détruire la construction du texte de la pièce théâtrale. Guy Lenoir conclura en démontrant que le metteur en scène est le créateur de la conception du théâtre devenant ainsi le producteur de son théâtre.
La soirée se poursuivra avec des questions du public aux metteurs en scène qui reconnaîtront tous au finish que le metteur en scène est comme le coach d’un match de football.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Uncategorized

Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,