NolivaLe groupe Noliva, un groupe de jazz parfaitement togolais et résident au Ghana, a ébloui l’Espace culturel Filbleu-Aréma, le vendredi 21. Une soirée inoubliable.

Si vous n’êtes jamais allé à un concert de jazz, il faudrait commencer à l’envisager. Si vous n’aimez pas le jazz, vous l’adorerez en écoutant le groupe Noliva.

Un piano qui glisse les doigts wap wap wap, le gbiin-gbiin de la guitare sèche,  une percu des tam-tams du soir au village, et un  joyeux drille de Charles Dunor- véritable chef d’orchestre- faisant sortir des sonorités du diable d’un bois creux,  et vous obtenez un jazz mangé à la sauce togolaise. Ajoutez-y une voix grave d’Aretha Franklin et la mezzo d’Ella Fitzgerald, et une danseuse d’une espèce de samba sénégalaise. Vous avez une soirée jazz togolaise des plus hallucinantes.

Le spectateur ne s’ennuie pas. Le groupe Noliva enlève au jazz ce côté rébarbatif qui l’éloigne des masses et le popularise par cette espèce de groove qui tient du mélange du funk et de l’afro-beat. Une originalité qui donne un air pop au jazz, un grand air joyeux.

Noliva

C’est Kangni Alem, le directeur artistique de Filbleu, qui lors de ses vadrouilles vespérales à Accra, est allé chercher ce groupe de derrière les fagots. Le spectateur togolais reste tout de même perplexe devant l’excellente prestation de ce groupe, qui malgré sa présence au Ghana, parle un parle un parfait français. Son professionnalisme est étonnant. On doutait de l’existence de bons instrumentistes togolais à Lomé. On a d’excellents musiciens, mais à Accra.  Si ce groupe est allé exercer et vendre ses talents chez le voisin, n’est-ce pas à cause de la pauvreté de notre marché des arts de la scène ?

Le Ghana offre toute la panoplie des garanties pour un artiste musicien: l’espace et la facilité d’exercice,  le marché, la consommation. Des habitudes quasi inexistantes au Togo.

Du coup, en regardant le  groupe Noliva, on se dit, il faudrait peut-être bien aller apprendre des choses chez le voisin. Un défi culturel à relever.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

À propos de filfrancophones

Festival International de Littératures Francophones

CATÉGORIE

7e édition, FILBLEU 2014

Mots-clefs

, , ,