Mimi_chamDeux conférences autour des livres des éditons Nouveaux Horizons ont eu lieu ce weekend. Entre les femmes qui prennent le pouvoir et les jeunes qui construisent leurs plans de carrière, l’ambiance était au rendez-vous ce vendredi et ce samedi à l’institut Goethe. Vendredi, c’est CHAM, artiste plasticien et Myriam ALLANDOU, présidente de l’association Kétéké qui ont présenté le livre de Sheryl SANDBERG En avant toutes, Les femmes le travail et le pouvoir. Ils ont parlé des nombreux moyens pour les femmes d’arriver aux postes de commandement tout en conciliant vie de famille et carrière. Mais ces moyens seraient limités, puisque la plupart des femmes sont mises à l’écart jusqu’à ce qu’elles finissent par se mettre à l’écart elles-mêmes. Un autre frein à la réussite professionnelle des femmes est le sentiment d’être soit une mauvaise fille, soit une mauvaise épouse ou encore une mauvaise mère. Guy_TsigbeUn conseil des conférenciers à toutes les femmes est d’apprendre à assumer leur féminité, à dire ce qu’elles pensent vraiment, à ne pas se sous-estimer, à foncer et à briguer des postes de commandement. Samedi, C’était au tour de Guy MISSODEY, Enseignant chercheur/critique littéraire, et de Nutefé TSIGBE, Enseignant-chercheur en histoire de parler de l’ouvrage de Kevin LILES, Saisis ta chance, le guide hip hop en entreprise. Pour les conférenciers pour réussir en étant jeune, il faut s’imposer des règles à soi-même. Il faut s’instruire, beaucoup lire et construire un plan de carrière solide. Ils ajoutent que le milieu social ne doit pas déterminer l’avenir des jeunes. Il ne faut pas être que des demandeurs d’emploi mais aussi et surtout des créateurs d’emploi. Il faut être passionné par son travail et motivé par son ambition de réussir. Pour conclure, ils déplorent l’absence d’un enseignement sur la sociologie et la psychologie professionnelles dans l’éducation des jeunes et affirment qu’on peut être rappeur ou musicien tout en étant patron d’entreprise. Voilà pour ce weekend. Rendez-vous Jeudi 07 Mai à l’Institut Goethe pour une conférence sur la création musicale togolaise dans la mondialisation des échanges culturels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

À propos de filfrancophones

Festival International de Littératures Francophones

CATÉGORIE

Uncategorized