CONFERENCE FILBLEU A L’INSTITUT GOETHE DE LOME

Mardi 17 Mai 2016 à 19 Heures

téléchargement« Ce que Nollywood montre de l’évolution des mentalités africaines »

Par Florent Couao-Zotti, écrivain béninois et auteur pour Nollywood.

Invitée d’honneur: Sèna Calmine AGBOFOUN /traductrice de scénarii et de dialogues de film, notamment pour la fondation Harley Dass, réputée pour le doublage de films nigérians et ghanéens. 

Modérateur : Joel Misseboukpo, directeur du Festival de Cinéma de Lomé

Au Nigéria, l’industrie du film est nommée Nollywood. En un dizaine d’années seulement,, elle a connu un essor fulgurant avec pas moins de 250 millions de dollars de recette annuelle, approximativement. Une caméra digitale, de la lumière, 15000 dollars de budget et ça tourne! Une véritable révolution filmographique permettant aux africains de savourer des histoires africaines avec des acteurs africains dans des décors naturels africains. Les films ont su trouver leur public car ils abordent des sujets tels que: le sida, la corruption, la violence, les droits de la femme, les superstitions, les moeurs, la modernité et la tradition, la politique, l’amour, la précarité, mais aussi multiplie les genres jusqu’à s’essayer à la science fiction, au fantastique et au film de combat.

SENAFlorent Couao-Zotti connaît ce cinéma sur le bout des doigts, il nous en décrypte les ressorts cachés, en compagnie de Sèna Calmine Agbofoun et de Joel Misseboukpo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Uncategorized